Justice de paix de Charleroi II

canton de Justices de paix du Hainaut

Heures d´ouverture


Les greffes des cours et tribunaux sont accessibles au public, tous les jours ouvrables de 08h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h00.
01

Greffe unique au Palais de Justice de Charleroi, mais déplacé vers l'aile "Jeunesse" du Palais.

lees meer lees minder

Concernant le tribunal

Toutes les données de contact

Localisation

Justice de paix de Charleroi II
kanton van Justices de paix du Hainaut

Justice de paix de Charleroi II

canton de Justices de paix du Hainaut

Organisatie

Limites territoriales

Section 11. — Province du Hainaut

1. Les villes de Beaumont, de Chimay et les communes d’Erquelinnes,
de Froidchapelle, de Merbes-le-Château, de Momignies et de
Sivry-Rance forment un canton judiciaire dont le siège est établi à
Chimay.

2. La ville de Binche et les communes d’Estinnes et de Morlanwelz
forment un canton judiciaire dont le siège est établi à Binche.

3. Les anciennes communes de Couillet, de Dampremy et de Gilly de
la ville de Charleroi et le territoire de l’ancienne ville de Charleroi
forment le premier canton judiciaire de Charleroi; le siège en est établi
à Charleroi.

4. La ville de Fleurus, la commune de Les Bons Villers et les anciennes
communes de Gosselies, de Goutroux, de Ransart, et de Montigniessur-
Sambre de la ville de Charleroi forment le deuxième canton
judiciaire de Charleroi
; le siège en est établi à Charleroi.

5. La commune de Courcelles et les anciennes communes de Jumet,
de Lodelinsart, de Monceau-sur-Sambre et de Roux de la ville de
Charleroi forment le troisième canton judiciaire de Charleroi; le siège en
est établi à Charleroi.

6. La ville de Fontaine-l’Evêque et les anciennes communes de
Marchienne-au-Pont, de Marcinelle et de Mont-sur-Marchienne de la
ville de Charleroi forment le quatrième canton judiciaire de Charleroi;
le siège en est établi à Charleroi.

7. La ville de Châtelet et les communes d’Aiseau-Presles, de
Farciennes et de Gerpinnes forment un canton judiciaire dont le siège
est établi à Châtelet.

8. Les communes de Chapelle-lez-Herlaimont, de Manage, de
Pont-à-Celles et de Seneffe forment un canton judiciaire dont le siège est
établi à Seneffe.

9. La ville de Thuin et les communes d’Anderlues, de Ham-sur-Heure-
Nalinnes, de Lobbes et de Montigny-le-Tilleul forment un canton
judiciaire dont le siège est établi à Thuin.

10. La ville de Saint-Ghislain et les communes de Boussu, de Hensies,
de Honnelles, de Quaregnon et de Quiévrain forment le premier canton
judiciaire de Boussu-Colfontaine
; le siège en est établi à Boussu.

11. Les communes de Colfontaine, de Dour, de Frameries et de Quévy
forment le second canton judiciaire de Boussu-Colfontaine; le siège en
est établi à Boussu.

12. La ville de La Louvière forme un canton judiciaire dont le siège est
établi à La Louvière.

13. La partie du territoire de la ville de Mons située au nord de la
limite de l’ancienne commune d’Havré de la ville de Mons jusqu’au
lieu-dit “La Clé du Bois “et ensuite au nord de la ligne médiane de la
chaussée du Roeulx jusqu’à sa jonction avec l’avenue Reine Astrid au
lieu-dit “Carrefour Saint-Fiacre”, puis au nord de la ligne médiane de
l’avenue Reine Astrid, de la place des Flandres, de la rue Baudouin de
Constantinople, de la rue d’Havré, de la rue du Hautbois, de la rue de
Houdain et la rue des Fripiers et ensuite à l’ouest de la ligne médiane
de la Grand’Rue, de la rue de Bertaimont et de l’avenue Jean d’Avesnes
puis au nord de la ligne médiane de la place des Chasseurs, du
boulevard Sainctelette, de la place des Alliés et de la route Nationale 22
jusqu’à sa jonction avec la bretelle de l’autoroute E10-E41, à l’est de la
ligne médiane de cette bretelle jusqu’à sa jonction avec l’autoroute, puis
au nord de l’ancienne limite des anciennes communes de Ghlin et de
Jemappes de la ville de Mons forme le premier canton judiciaire de
Mons
; le siège en est établi à Mons.

14. La commune de Jurbise et la partie du territoire de la ville de
Mons située au sud de la ligne médiane de la limite de l’ancienne
commune d’Havré de la ville de Mons jusqu’au lieu-dit “La Clé du
Bois” et ensuite au sud de la ligne médiane de la chaussée du Roeulx
jusqu’à sa jonction avec l’avenue Reine Astrid au lieu-dit “Carrefour
Saint-Fiacre”, puis au sud de la ligne médiane de l’avenue Reine Astrid,
de la place des Flandres, de la rue Baudouin de Constantinople, de la
rue d’Havré, de la rue du Hautbois, de la rue de Houdain et la rue des
Fripiers et ensuite à l’est de la ligne médiane de la Grand’Rue, de la rue
de Bertaimont et de l’avenue Jean d’Avesnes puis au sud de la ligne
médiane de la place des Chasseurs, du boulevard Sainctelette, de la
place des Alliés et de la route Nationale 22 jusqu’à sa jonction avec la
bretelle de l’autoroute E10-E41, à l’ouest de la ligne médiane de cette
bretelle jusqu’à sa jonction avec l’autoroute, puis au sud de l’ancienne
limite des anciennes communes de Ghlin et de Jemappes de la ville de
Mons forment le deuxième canton judiciaire de Mons; le siège en est
établi à Mons.

15. Les villes de Le Roeulx, de Braine-le-Comte, de Soignies et les
communes d’Ecaussinnes et de Lens forment un canton judiciaire dont
le siège est établi à Soignies.

16. Les villes d’Ath, d’Enghien, de Lessines et les communes de
Brugelette, de Ellezelles, de Silly et de Flobecq forment un canton
judiciaire dont le siège est établi à Ath.

17. Les villes de Comines-Warneton et de Mouscron forment un
canton judiciaire dont le siège est établi à Mouscron.

18. Les villes de Chièvres, de Leuze-en-Hainaut, de Péruwelz et les
communes de Beloeil et de Bernissart forment un canton judiciaire dont
le siège est établi à Leuze-en-Hainaut.

19. La ville d’Antoing et les communes de Celles, de Frasnes-lez-
Anvaing et de Mont-de-l’Enclus et la partie du territoire de la ville de
Tournai située sur la rive droite de l’Escaut forment le premier canton
judiciaire de Tournai
; le siège en est établi à Tournai.

20. Les communes de Brunehaut, d’Estaimpuis, de Pecq, de Rumes et
la partie du territoire de la ville de Tournai située sur la rive gauche de
l’Escaut forment le second canton judiciaire de Tournai; le siège en est
établi à Tournai.

Nieuws

Depuis le 01/06/2021, un nouvel e-service permet aux citoyens et aux professionnels de créer et de gérer numériquement les dossiers relatifs à la protection des personnes vulnérables.

Pour les professionnels, il s’agit d’ailleurs d’un canal obligatoire.

Cliquez sur le lien suivant et accédez au registre !

https://www.rechterlijkebescherming.be/public/login/?lang=fr 

(Attention: ce lien ne fonctionne pas en Internet Explorer. Certains sites web ne sont plus compatibles avec Internet Explorer. Microsoft recommande d’utiliser Microsoft Edge pour une expérience web rapide, sécurisée et moderne)

 

Sitemap