Le régime de protection prévoit des mesures pour les personnes qui ne sont plus entièrement autonomes. Il est entré en vigueur le 1er septembre 2014.

Ce régime entend protéger la personne concernée d'elle-même (dépenser de l'argent qu'elle n'a pas par exemple) et des abus de tiers (lui faire acheter un objet à un prix exagérément élevé sans qu'elle en ait conscience par exemple).

L'objectif est que la personne protégée reste autonome autant que possible. Elle peut ainsi continuer de vivre sa vie et de participer à la vie en société à la mesure de ses capacités. Les possibilités de la personne à protéger sont prises comme point de départ : quelles décisions peut-elle encore prendre seule ? Pour quelles décisions a-t-elle besoin d'aide ? Quelles décisions doivent être prises de préférence à sa place ?

Pour plus d'information, cliquez ici.